Anvie

La qualité de vie au travail, socle d’un projet commun ?

En compagnie d’un animateur scientifique, de chercheurs et de témoins d’entreprise, découvrez de quelle manière la qualité de vie au travail peut contribuer à repenser le projet de l’entreprise dans un contexte où l’organisation du travail est bouleversée depuis la crise sanitaire.

À partir du 1er décembre 2020

Groupe de travail animé par

Rémi BOURGUIGNON

PRÉSENTATION DÉROULÉ INDICATIF SÉANCES OBJECTIFS INTERVENANTS MODALITÉS
S'INSCRIRE

Si les actions initiées en faveur d’une meilleure qualité de vie au travail visent en priorité à améliorer le bien-être des collaborateurs et des managers, elles peuvent aller bien au-delà. Car la QVT peut servir de socle à un redéfinition de l’organisation et des conditions de travail, dans un contexte où l’exercice de ce dernier a sensiblement changé depuis la crise sanitaire. Voire, elle peut permettre de repenser le projet commun de l’entreprise.

Déroulé indicatif du cycle La qualité de vie au travail, socle d’un projet commun ?

Ce cycle se propose d’explorer et de comprendre les leviers permettant de concilier qualité de vie au travail et performance et d’identifier les ressorts de la QVT dans un contexte post-Covid à traverse faire de la QVT un socle pour repenser le projet de l’entreprise à travers plusieurs thématiques.

Session 1Pourquoi et comment intégrer les partenaires sociaux dans vos négociations post-Covid ?

 

1er décembre 2020

14h-17h30

 

La crise sanitaire a mis en lumière la responsabilité de l’employeur vis-à-vis de salariés, soumis à des contraintes qui ne sont plus seulement d’ordre professionnel : la prévention des maladies liées la contagion virale, la prévention et la gestion des risques psychosociaux générés par le travail à distance en «mode confiné ». Les partenaires sociaux jouent un rôle particulièrement important dans les situations de crise et doivent être associés à la démarche d’actualisation des risques, en particulier lorsque les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail sont modifiées. L’épidémie de Covid-19 peut-elle être l’occasion de renforcer le dialogue social, voire de l’ancrer sur de nouvelles bases ?

 

 

Session 2La QVT, socle d’un nouveau projet commun ?

 

14 janvier 2021

14h-17h30

 

Alors que l’organisation du travail a été bouleversée pour parer aux risques sanitaires, les entreprises ont dû intensifier la rationalité de leurs arbitrages sociaux et accélérer le rythme du travail. De quoi générer, en regard, de nouveaux risques psychosociaux. Parallèlement, d’autres entreprises ont fait de la QVT un élément majeur de leur identité en investissant dans celle-ci, en dépit de la crise.

Elles semblent susciter une fierté et un engagement collectif qui ont un impact positif sur leur performance. Comment refédérer les équipes autour d’un projet commun et maintenir leur engagement? Quels nouveaux rôles attribuer aux managers et aux collaborateurs dans ce cadre ? Dans quelle mesure l’investissement dans la qualité de vie au travail aujourd’hui est-il raisonnable alors que la performance économique a été sévèrement entamée par la crise ?

 

 

 

Session 3 – Distance, engagement et QVT : en quoi le management traditionnel est-il bousculé ?

 

2 février 2021

14h-17h30

 

Le Covid-19 a mis en exergue deux types de travailleurs, ceux dont la présence physique est nécessaire et ceux qui travaillent dans un bureau pour lesquels cette nécessité devient moins évidente. Et beaucoup ont pris goût au télétravail et se demandent pourquoi - et surtout pour quoi faire - ils devraient retourner au bureau. À l’opposé du spectre, le retour au travail serait nécessaire pour beaucoup qui se sentent démotivés et en perte de sens, isolés et à la limite de la souffrance psychologique. Reposant sur des méthodes de travail plus coopératives, alliant écoute et discipline, responsabilité et autonomie, dans quelle mesure le télétravail remet-il en cause par làmême les méthodes traditionnelles de management ? À quelles conditions le télétravail est-il compatible avec le maintien des collectifs de travail ?

Objectifs pédagogiques

 

L’ambition du Club est de co-construire des savoirs opérationnels à partir des échanges, des apports des chercheurs et des témoignages de praticiens. Il s’agit non pas d’apporter des solutions toutes faites, mais de permettre la réflexion collective dans le but de confronter ses pratiques, de les réévaluer, et, in fine, de dégager ensemble des pistes d’actions opérationnelles.

L’ANIMATEUR SCIENTIFIQUE DU CYCLE “La qualité de vie au travail, socle d’un projet commun ?” : MATHIEU DETCHESSAHAR

Mathieu DETCHESSAHAR est professeur des universités à l’IAE de l’Université de Nantes et responsable du Master 2 « Conseil en Organisation et Management des Ressources Humaines ». Il est chercheur au Laboratoire d’économie et de management Nantes-Atlantique (Lemna) et rédacteur en chef de la Revue Finance, Contrôle, Stratégie.

 

Il est membre du conseil scientifique de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact) et membre de l’observatoire des conditions de travail du Groupe EDF. Mathieu Detchessahar est chercheur associé au GRACE, membre du conseil scientifique et en charge du pôle « Management du Travail ». Ses recherches portent sur les nouvelles formes d’organisation et de GRH, les approches communicationnelles des organisations, les outils de gestion et de changement, la santé et le bien-être au travail.

 

 

 

L’INTERVENANT

Ce cycle sera composé d’interventions de grands témoins d’entreprises et d’enseignants-chercheurs, et sera mené par un animateur scientifique.

 

Rémi BOURGUIGNON

Professeur des universités IAE Gustave Eiffel

Bruno VERCKEN

Directeur de la santé, de la sécurité et des conditions de travail Danone

Adresse et modalités d’accès

 

Les sessions en distanciel se dérouleront sur Teams.

Les sessions en présentiel se dérouleront à l’Anvie au 8 rue d’Athènes 75009 Paris.

Les locaux sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Afin de préparer votre venue dans les meilleures conditions, merci de contacter notre référent Handicap au 01 42 86 68 80.