Anvie

Nouveaux rapports entre salariés et organisations

Accompagnés d’un animateur scientifique, de chercheurs et de grands témoins d’entreprise, découvrez les enjeux des nouveaux rapports entre salariés et organisations.

À partir du 2 mars 2021

Groupe de travail animé par

Michel BARABEL

PRÉSENTATION DÉROULÉ INDICATIF SÉANCES OBJECTIFS INTERVENANTS MODALITÉS
S'INSCRIRE

Confinement, télétravail, chômage partiel : la crise sanitaire et économique que nous traversons transforme l’organisation du travail et le rapport que les salariés entretiennent avec leur employeur, voire avec le travail en tant que tel. Si elle n’est en rien nouvelle, la pluriactivité va très probablement se développer dans les années à venir.

Pour certains salariés, il s’agira d’un choix de vie ; pour d’autres, le moyen de conserver des revenus suffisants. La pandémie a par ailleurs mis sur le devant de la scène des profils atypiques : des makers organisés en communautés qui ont produit bénévolement des équipements de protection avec ce qu’ils avaient sous la main ; des Corporate hackers qui ont su s’affranchir de processes parfois très rigides pour continuer à travailler à distance de manière fluide.

Déroulé indicatif du cycle “Nouveaux rapports entre salariés et organisations”

 

Loin de constituer des épiphénomènes, ces évolutions dessinent en creux une relation collaborateurs-entreprises renouvelée, où le lien de subordination perdrait de l’importance au profit d’une relation plus lâche, prenant place dans des organisations moins processées et moins hiérarchiques.

Ces initiatives menées « sous le radar » mêlant agilité, coopération et inventivité ont aidé les entreprises à faire face à la situation exceptionnelle que nous avons connue. Dans ces conditions, comment retenir les talents ? Quelle organisation, quel management mettre en place pour ce type de salariés ?

Session 1 – Slashers : quelle place pour la pluriactivité dans les organisations ?

 

2 mars 2021

9h-12h30

 

Temps partagé, multisalariat, activité salariée/activité indépendante : si elle n’est pas nouvelle (16% des actifs concernés en 2019), la pluriactivité va probablement se développer dans les mois à venir sous le coup, dans certains cas, de la mise en place du chômage partiel, dans d’autres de la volonté de profiter du télétravail pour s’éloigner des villes et mieux équilibrer sa vie professionnelle et sa vie privée. Cette évolution devrait conduire les entreprises à repenser le principe d’exclusivité et le lien de subordination qui régissent traditionnellement les relations entre l’employeur et les salariés. Comment manager ces slashers ? Quel impact sur la rétention des talents ? Quels modes de coordination pour que l’organisation du travail au sein d’une équipe demeure efficace ?

 

 

Session 2 – Makers : mettre les collaborateurs au service de la société

 

7 avril 2021

9h-12h30

 

Visières, masques, adaptateurs, respirateurs... Les makers n’ont pas chômé pendant le Covid-19 : leur action a permis, dans certains cas, de pallier la pénurie d’équipements dont souffraient les hôpitaux et de sauver des vies. Ce mouvement spontané que nous avons connu lors du premier confinement illustre la forte appétence d’un nombre croissant de salariés pour le « faire », le bricolage, dans une logique résolument frugale et collaborative au service de la société et du bien commun. Comment les entreprises peuvent-elles capitaliser sur ce phénomène pour leurs salariés ? Quelle place pour les makers dans le processus d’innovation ? Quelles missions leur confier ? Si ces salariés atypiques transforment les organisations, est-ce que celles-ci transforment les individus ?

 

 

Session 3 – Corporate hackers : ces salariés qui transforment les organisations de l’intérieur

 

4 mai 2021

14h-17h30

 

Face à des organisations trop rigides, face à des processes trop nombreux qui ralentissent leur travail, certains salariés décident, ni plus ni moins, de s’en affranchir. Loin d’être des « pirates » qui cherchent à nuire à leur entreprise, les Corporate hackers cherchent au contraire à améliorer celle-ci de manière extrêmement bienveillante. De tels salariés sont aujourd’hui indispensables à l’heure où toutes les organisations affirment leur volonté de devenir « agiles » et de casser les silos. Mais comment détecter, fidéliser et valoriser ces salariés atypiques qui ont fait le choix de s’émanciper des règles existantes ? A quelles conditions intégrer leurs innovations dans les processes de l’entreprise ?

 

 

 

Session 4 – Nouvelles formes de coopération, nouvelles formes de management : vers la fin de la bureaucratie ?

 

1er juin 2021

9h-12h30

 

Entreprise libérée, holacratie, organisations plates, espaces de délibération sur le travail... Depuis une dizaine d’années environ, des voix s’élèvent pour proposer des modèles organisationnels alternatifs que certaines entreprises ont d’ailleurs expérimentés, avec des fortunes diverses. Derrière ces modes managériales transparaît en filigrane une aspiration forte des salariés à travailler et collaborer autrement, dans des organisations moins bureaucratiques où le « command+control » n’aurait plus lieu d’être. Quelle organisation pour l’entreprise du « monde d’après », adaptée aux attentes des salariés et gage d’une meilleure performance ?

Objectifs pédagogiques du cycle “Nouveaux rapports entre salariés et organisations”

 

  • Appréhender les nouvelles aspirations des salariés
  • Anticiper les mutations de son organisation
  • Développer un management et une organisation plus coopératifs
  • Prendre la mesure des enjeux liés à l’incertitude de l’environnement

 

 

Modalités pédagogiques

 

Interventions d'enseignants-chercheurs et praticiens d'entreprises

 

 

Pour qui ?

 

Ouvert à tous les cadres d’entreprises, ce groupe de travail s’adresse en particulier aux DRH, responsables Transformation, responsables Marketing RH, responsables Talent Acquisition, ainsi qu’aux managers de site.

 

 

Evaluations

 

Aucune

 

 

Supports pédagogiques

 

Compte rendu des échanges

L’animateur scientifique du cycle "Nouveaux rapports entre salariés et organisations”

 

Michel BARABEL est directeur de l’Executive Master RH de Sciences Po Paris et directeur scientifique de deux certificats (« Manager à l’ère digitale » et « Management et leadership complexe »).

Il dirige également différentes formations à l’IAE Gustave Eiffel (M2 GRHM, Licence LMI). Membre fondateur du MagRH, trimestriel digital dédié aux questions RH, il dirige les éditions du LabRH. Il est auteur d’une vingtaine d’articles dans des revues nationales et d’une quinzaine d’ouvrages consacrés aux RH et au management. Il est membre du prix de l’Initiative RH.

 

 

Les intervenants

 

Ce cycle sera composé d’interventions de témoins d’entreprises et d’enseignants-chercheurs :

 

Denis PENNEL

Directeur général

World Employment Confederation

Laurent CHOAIN

Chief People Education & Culture

Groupe Mazars

Ilhem ALLEAUME

Learning Director France

L’Oréal

Laetitia VITAUD

Directrice

Cadre Noir

Stéphanie FRAISE

VP Global Talent Management

BlaBlaCar

Administrateur

Observatoire des métiers du futur

Olivier LECLERC

Head of Intrapreneurship

Safran

Cofondateur et président

NPO Les Hacktivateurs

Valérie GAUDART

Directrice du pôle Culture & Communauté

Engie

Jérôme FRITEAU

Directeur des relations humaines et de la transformation

CNAV

Philippe SILBERZAHN

Professeur d’entrepreneuriat, stratégie et innovation

EMLYON Business School

Chercheur associé

École Polytechnique

Monique DAGNAUD

Directrice de recherche

Centre d’étude des mouvements sociaux

CNRS

Olivier LAJOUS

Ex-DRH

Marine nationale

Ancien président du directoire

BPI Group

Boris SIRBEY

Cofondateur

Le LabRH / CollectivZ / MyJob.Company

Durée en heures

 

4 séances de 3h30, soit 14 heures en totalité

 

Prérequis

 

Aucun

 

 

Adresse et modalités d’accès

 

Les sessions en distanciel se dérouleront sur Teams.

Les sessions en présentiel se dérouleront à l’Anvie au 8 rue d’Athènes 75009 Paris. Les locaux sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Notre référent Handicap est disponible au 01 42 86 68 80 afin d’identifier avec vous les adaptations nécessaires à votre participation.

S'inscrire au cycle "Nouveaux rapports entre salariés et organisations”

 

    J'accepte d'être recontacté.e dans le cadre de ce formulaire.